fbpx
Certifications

Le poulet fermier Label Rouge : pionnier de la qualité supérieure

Partager cet article

Poulet fermier Label Rouge : une volaille aux critères stricts d’élevage

Créé en 1960 en France, à l’initiative de producteurs de volailles fermières traditionnelles, le Label Rouge a été attribué pour la première fois au poulet de chair, dès 1965. L’obtention du signe officiel de qualité Label Rouge est soumise au respect d’un strict cahier des charges, qui concerne :

Des races rustiques

Les races de volailles rustiques sont sélectionnées pour leur qualité de viande, leur adaptation à l’élevage en plein air et leur croissance lente. Selon les races, les poulets peuvent être :

  • à chair blanche ou jaune,
  • à plumage roux, noir ou blanc,
  • à cou emplumé ou nu,
  • à pattes jaunes, blanches, noires ou bleues.

Des conditions d’élevage respectueuses du bien-être

Dès qu’elles ont des plumes, les volailles ont accès à un vaste parcours en plein air qui doit être, en majeure partie, recouvert de végétation, et qui doit disposer d’espaces arborés, comprenant 20 arbres ou arbustes minimum ou encore de haies. Ces aménagements naturels sont implantés par l’éleveur pour favoriser la sortie et le séjour des volailles fermières Label Rouge à l’extérieur. Chaque poulet Label Rouge dispose de 2 m2 minimum d’espace extérieur pour le « plein air » (environ 1 hectare par bâtiment) et d’une étendue illimitée pour les élevages « en liberté ».

Les poulets Label Rouge sont élevés dans des bâtiments de petite taille (400 m2 maximum par bâtiment) avec de la lumière naturelle. Les sites d’exploitations ne peuvent pas comporter plus de 4 bâtiments, dans lesquels la densité maximum est de 11 poulets par m2. Les poulets Label Rouge sont élevés ainsi durant 81 jours minimum avant d’être commercialisés.